Ricardo Bofill – Interview

Souvent considéré comme l’architecte espagnol le plus connu et le plus charismatique, M. Ricardo Bofill répond à mon interview. Passionnant !

Ricardo Bofill a réalisé plus de 100 projets dans plus de 50 pays à ce jour dont une trentaine en France. Il se revendique du post-modernisme et du néo-classicisme qu’il mettra en œuvre dès la création de son agence en 1963. Il cherche avant tout à faire des monuments accessibles aux peuples. Ses créations et son orientation néo-classique ont permis au bâtiment de faire des progrès notamment dans le vieillissement des bâtiments avec des éléments préfabriqués de bonne qualité (béton). J’apprécie particulièrement ses dernières créations et notamment l’aéroport de Barcelone. Sa période néo-classique semble plus discrète sur ses dernières créations.

Voici l’interview :

Quelles sont vos sources d’inspiration ?
[box]The désert et les pyramides d’Égypte. J’ai passé de longues heures dans les sables du Ténéré et sur les bords du Nil. Tout y est : les lois de matériaux, les rapports des formes, d’échelle, la pureté des figures, la composition des triangles.
Les constructeurs des pyramides se sont contentés de géométriser la nature, d’épurer les éléments qu’ils avaient sous les yeux pour en sortir les lois essentielles.
C’est dans le dessert que j’ai appris à manier les contrastes d’échelles, à multiplier les lectures possibles d’un bâtiment.[/box]

Qu’auriez-vous aimé créer ?
[box]Une ville où l’espace public et collectif, la rue, la place, puissent récupérer leur valeur première. L’espace que je veux construire doit obéir à une géométrie spécifique, celle de l’espace public, parce que c’est un espace de rencontre, un espace indéterminé qui n’a pas de fonctions précises. Et c’est dans cet espace que l’on peut élaborer toute la symbolique de notre temps.
En revanche, l’espace privé des logements, du commerce, des bureaux, dot servir uniquement à appuyer cet espace public.
Je voudrais qu’on puisse tracer des axes des villes en fonction du terrain et que ce soit dans une seconde phase qu’on organise les bâtiments, sans obligation de les définir, de les cerner.[/box]

Quel est votre architecte préféré ?
[box]Palladio. Ce n’est pas seulement pour moi l’inventeur du style qui porte son nom, c’est surtout un des rares grands maîtres capables d’élaborer une composition personnelle. Changements de lieux, changement de fonctions : l’espace ne s’est pas pour autant incliné devant l’objet.[/box]

Quel est votre artiste contemporain préféré ?
[box]Rothko[/box]

Quel est la part du hasard dans vos créations ?
[box]Dans l’architecture les coups de génie exigent patience et travail. Rien, en ce domaine, ne nous est donné ; reconnaître des formes, les appréhender dans leurs différentes dimensions passe par une construction intellectuelle toujours affinée.[/box]

Quelle est votre relation à la science ?
[box]La technologie est évidement une conséquence de la science. Je pense que les trois problèmes fondamentaux qui se posent de nos jours sont d’ordre scientifique. Le premier est selon moi, l’origine de la vie. Le deuxième est l’origine de l’intelligence, la connaissance du cerveau et les limites de cette fantastique machine. Le troisième problème est celui posé par la forme de l’univers, ses limites, ses dimensions.[/box]

Quels sont vos processus de création ?
[box]Les processus différent selon les projets, parce qu’en fait, il y a des cas dans lesquels il s’agit uniquement  du choix d’une méthodologie du travail, exclusivement à partir des donnés de base. Il faut choisir une certaine géométrie génératrice du projet.  Bien sur, il y a un moment délicat, celui de savoir avec précisons quelle méthodologie on va utiliser.[/box]

Que pensez-vous des lois publiques françaises relatives à l’architecture (plus complexes que celles espagnoles) ?
[box]En France  il y a eu une prise de conscience de l’importance du patrimoine, de l’héritage de l’histoire, mais la réglementation urbaine est excessive. Elle limite la créativité.[/box]

Des réponses toutes en finesse et en intelligence, merci pour ce moment sympathique M.BOFILL !

Quelques unes de ses créations (hors néo-classique)

1968 plan d'architecte Chateau Kafka - appartements
1968
plan d’architecte Chateau Kafka – appartements
1968 Kafka's Castle (appartements)
1968
Kafka’s Castle (appartements)
1968 Maquette de l'ensemble immobilier Barrio Gaudi
1968
Maquette de l’ensemble immobilier Barrio Gaudi
1968 Ensemble immobilier Barrio Gaudi
1968
Ensemble immobilier Barrio Gaudi
1973 La Muralla Roja
1973
La Muralla Roja
1973 La Muralla Roja
1973
La Muralla Roja
1973 La Muralla Roja
1973
La Muralla Roja
BNP PARIBAS - Square Saint Honoré
BNP PARIBAS – Square Saint Honoré
BNP PARIBAS - Square Saint Honoré
BNP PARIBAS – Square Saint Honoré
BNP PARIBAS - Square Saint Honoré
BNP PARIBAS – Square Saint Honoré
BNP PARIBAS - Square Saint Honoré
BNP PARIBAS – Square Saint Honoré
W Hôtel à Barcelone
W Hôtel à Barcelone
W Hôtel à Barcelone
W Hôtel à Barcelone
W Hôtel à Barcelone
W Hôtel à Barcelone
W Hôtel à Barcelone
W Hôtel à Barcelone
Projet nouveau satellite/terminal à l'aéroport de Barcelone Le clin d’œil au B52 furtif est saisissant !
Projet nouveau satellite/terminal à l’aéroport de Barcelone
Le clin d’œil au B52 furtif est saisissant !
Projet nouveau satellite/terminal à l'aéroport de Barcelone
Projet nouveau satellite/terminal à l’aéroport de Barcelone
Projet nouveau satellite/terminal à l'aéroport de Barcelone
Projet nouveau satellite/terminal à l’aéroport de Barcelone
Projet nouveau satellite/terminal à l'aéroport de Barcelone
Projet nouveau satellite/terminal à l’aéroport de Barcelone
Projet Monsoon Breeze - Inde
Projet Monsoon Breeze – Inde
Projet Monsoon Breeze - Inde
Projet Monsoon Breeze – Inde
Projet Monsoon Breeze - Inde
Projet Monsoon Breeze – Inde
Projet Monsoon Breeze - Inde
Projet Monsoon Breeze – Inde
Projet Monsoon Breeze - Inde
Projet Monsoon Breeze – Inde

En savoir +
Site de l’agence de M. Ricardo Bofill (site web très complet et très bien fait)
Fiche Wikipedia de M. Ricardo Bofill

Crédits Photos
Andrea Heym, Antoine Calmettes, Antonio Boldú, Antonio Torres Ochoa, Carlos Casariego, CCMDV, Chris-Doraemonxo, Christian Legay,
Christian Weidemann, Claude O’Sughrue, Corvaja, Deidi Von Shaewen, E. Maru, Elia Taniguchi, Eric Laignel, Fabrice Rambert/Arik Levy, Filip Slapal, Francemagazine.org, Frank Weber, Frediquessy, Friso Van der Molen, G. Botet, Gregori Civera, Gwenael Piaser, Hedrich, Blessing, Hisao Suzuki, Jacques Lebar, Javier Bagué, Jean Marc Astesan, Jesus Joglar, João Paulo Fernandes, Johann-Juergen Mohr, Jordi Miralles, Jordi Sarrà, Josep Soto, Juan Luis Garcia, Julio Tomás, Keichi Tahara, Kevin Dickert, Lluís Carbonell, Luis Olivas, Marco Buzzoni/Mario Davoli, Martin Volpart, Marty Child, Matt Lanza, Nacása & Partners Inc., Nakamichi, Oscar Calero, Philippe Berdalle, Pierre Coudert, Pierre Sacovy, R. Maru, Rafael Saludes, Rasidel Slika, Richard Payne, Richard Powers, Richard Saad, S. Koshimizu, Serena Vergano, Sipane Hoh, Starwood Hoteles, Steinkamp & Ballogg, Stéphane Corvaja, Stéphane Couturier, Strapontins, Tomás García Pozuelo, Tosoni, Victor Calero, W. Thorpe, Yoshio Shiratori, Your Captain Luchfotografie